Les débuts de l’université de Corse

 

Les débuts de l’université de Corse

Depuis longtemps, mûrissait l’idée de fonder en corse une université afin de retenir dans leur pays tous les jeunes bacheliers qui allaient chercher les cours sur le continent ou en Italie.

Créée dans un premier temps en 1765, par l’illustre général Pasquale Paoli, au cœur de la ville de Corti, alors capitale de la Corse indépendante (1755-1769), c’est avec la Révolution de Corse que les insulaires revendiquent avec force l’implantation d’une université en Corse.

Dès le mois d’avril 1731, les délégués corses réunis à la « consulta » de Vescovato préconisent la création dans l’île d’un collegio di studenti ».En 1736, lors du couronnement de Théodore de Neuhoff, l’exigence pour le nouveau royaume d’une université publique et d’un enseignement du droit et de la philosophie surgit dans le quinzième article qu’il est convenu de désigner sous le nom de constitution d’Alesani. En janvier 1756, le clergé corse réuni à Venzolasca réitère le souhait d’introduire dans l’île une « università di scienze. »

Jean-Jacques Rousseau proclamait que l’Etat doit organiser l’instruction, qui sera égale et obligatoire pour tous.en 1763, une commission constituée de neuf personnalités se penche sur les modalités de mise en œuvre de l’université. Pasquale paoli souhaitait que l’université de Corse s’inspire des grandes facultés européennes.en décembre 1763, les « Ragguagli dell’isola di Corsica », journal officiel de la Nation Corse, annoncent fièrement que la capitale insulaire s’apprête à recevoir une université publique de toutes les sciences, sur le modèle des meilleures universités continentales.

L’inauguration de l’université a eu lieu le 3 janvier 1765 en présence de toutes les autorités corses et les cours ont débuté le 7 janvier suivant.l’année universitaire se déroule sur huit mois, de novembre à juin dans les locaux de la Casa Rossi. Le père Francesco Antonio Mariani, comme recteur, assume la direction de l’université de Corse.

Pascal paoli, homme des Lumières, a pour la jeunesse corse de grandes ambitions : donner à chacun les possibilités d’un développement harmonieux et complet, la liberté par le savoir et l’exercice de la pensée. Selon Paoli, il est important de donner à la Corse des cadres dirigeants.

C’est au moment où l’université allait produire ses premiers fruits que la défaite corse face aux soldats du roi de France allait la réduire à néant.Les derniers examens eurent lieu en mai 1768. Après cette conquête française de la Corse, malgré les demandes répétées des représentants insulaires, Versailles et paris ne manifestèrent guère le souhait de garder ouverte l’Université de Corse.

Réouverture de l’université 

Comme l’a annoncé M.Pierre Ferrari, recteur de la Corse, dans sa conférence de presse du 18 septembre 1980, l’université ouvrira ses portes en novembre 1981 sous l’influence d’une vaste mobilisation populaire. Aux difficultés de tous ordres, elle oppose durant des années la motivation sans faille de chacun des membres de la Communauté universitaire, ce qui lui permet d’aller toujours plus de l’avant.Ce n’est réellement qu’au début des années 1990 que l’université atteindra la stabilité et commencera à être reconnue en tant que telle.Enfin, elle souffre d’une regrettable désaffection au sein de la jeunesse corse qui continue à lui préférer les universités du continent (Aix-Marseille en tête).

 Se sont environ 4.000 étudiants qui suivent chaque année les cours dispensés à Corté, les filières restreintes au départ se sont peu à peu multipliées et l’Université dispense désormais des enseignements dans plusieurs matières : histoire, droit, langues étrangères, sciences économiques, mathématiques, STAPS, chimie et désormais médecine (1e année). Autant de matières, autant plus d’enseignants de haut niveau reconnus par leurs pairs.

Les bâtiments de l’Université de Corse sont installés sur deux campus principaux, Mariani (ex Caraman) et Grimaldi (ex Grossetti). Les étudiants ont accès à différents services et équipements:bibliothèque universitaire, division de la vie étudiante et scolarité, service d’information et d’orientation, service social et de médecine préventive, service universitaire des activités physiques et sportives, centre culturel universitaire, salle de spectacle, salles informatiques, Halle des Sports…Le CROUS de Corse offre un large choix de résidences universitaires. Situées sur les deux campus, où à proximité, ces chambres ou studios sont équipés ( kitchenette, balcon… )

  1. Madame, Monsieur.
    je tiens à votre disposition une brève autobiographie, résumée en quelques mots clefs:
    ingénieur de la Marine-breton-vécu en CORSE comme directeur MOBIL OIL-fils nés à AIACCIU, éric docteur en chimie organique UPMC rue d’Ulm- rentre enthousiasmé des 7 èmes assises Biodiversité-AIACCIU
    je suis un spécialiste de la maîtrise de l’énergie et de l’environnement, 40 ans de pratique sur le continent après mon retour de la CORSE- où j’ai eu quelques années une résidense secondaire
    Ai conservé des attaches à AIACCIU.
    BUT de ce message:établir un contact/projets multiples//Eric est expert judiciaire environnement CA de Paris reste très attaché à sa double naissance Corsico Bretonne- Bien à vous Louis Pierre

  2. Hello blogger, i must say you have hi quality content here.
    Your blog should go viral. You need initial traffic only.
    How to get it? Search for; Mertiso’s tips go viral

Envoyer le commentaire

Champs obligatoire à remplir