Jack Ralite, Jean-Charles Colonna et Michel Pierucci au Serenu et à l’hôpital

Né le 14 mai 1928 à Châlons-sur-Marne.

Journaliste à l’Humanité, il sera élu au conseil municipal d’Aubervilliers en 1959, et devient adjoint d’André Karman.

Député communiste depuis 1973, Jack Ralite rejoint le gouvernement en juin 1981, comme ministre de la santé et ensuite de l’emploi dans les 2ème et 3ème gouvernements de Pierre Mauroy de 1981 à 1984.

Homme de culture, spécialiste reconnu des questions culturelles au Parlement où il siège au sein de la commission aux affaires culturelles, il s’engage pour l’exception culturelle et contre les accords de libération du commerce projet d’Accords multilatérales sur les Investissements (AMI) à l’OCDE et AGCS de l’Organisation Mondiale du Commerce.

Animateur des Etats généraux de la culture depuis 1987, et président des Carnets Bagouet depuis 1997, il siège aux conseils d’administration du Théâtre du Peuple depuis 1999, du Festival Paris quartier d’été depuis 1996, de la Cité de la musique entre 1999 et 2006, du Théâtre national de la Colline  et de l’Ensemble inter-contemporain depuis 2002 et du Centre des monuments  nationaux de 2004 à 2008.

Il est le premier lauréat du prix des auteurs de la SCAM 2009.

Il refuse à nouveau la légion d’honneur en 2012 « Je n’ai pas refusé trois fois la Légion d’honneur sous la gauche pour l’accepter une fois sous la droite » .

Jack Ralite et Michel Pierucci

Jack Ralite et Jean-Charles Colonna

Jack Ralite, Jean-Charles Colonna et Michel Pierucci

Envoyer le commentaire

Champs obligatoire à remplir