André Le Troquer en visite à Corté

André Le Troquet  est né à Andilly le 27 octobre 1884 et meurt le 11 novembre 1963 à Enghien-les-Bains.

Il est élu député de Paris en 1936 et siègera de 1945 à 1958 à l’Assemblée nationale. André le Troquer se prononce contre la demande d’armistice en juin 1940.

En 1942 avec Félix Gouin, il défend Léon Blum lors du procès de Riom. Il siège à l’Assemblée consultative d’Alger avant d’être nommé commissaire à la Guerre et à l’Air puis commissaire délégué à l’administration des territoires métropolitains libérés. Il sera aux côtés du Général de Gaulle à la libération de Paris et descend à ses côtés les Champs-Elysées en août 1944.

De 1945 à 1946 il est Président du Conseil municipal de Paris, puis, du 23 janvier 1946 au 2 juin 1946 il devient ministre de l’intérieur dans le gouvernement de Félix Gouin et ministre de la Défense nationale dans le 3ème gouvernement de Léon Blum du 13 décembre 1946 au 17 janvier 1947. Il est président par intérim du Congrès à Versailles lors de l’élection de René Coty à la présidence de la République en décembre 1953.

Durant les évènements de mai-juin 1958 qui marque le retour du Général de Gaulle au pouvoir. Il se rend avec Gaston Monnerville, président du Conseil de la République, à Saint-Cloud pour un entretien décisif avec de Gaulle et s’assure que son retour s’effectuera conformément aux pratiques constitutionnelles. Il quitte la vie politique en 1960 après avoir été battu aux élections législatives de novembre 1958.

Il a été décoré de la Croix de guerre pour sa participation à la Première Guerre mondiale d’où il était revenu mutilé.

André Le Troquer Ministre de l’intérieur, le 8 février 1946

Envoyer le commentaire

Champs obligatoire à remplir