Tino Rossi

Constantin Rossi est né le 29 avril 1907 à Ajaccio et décède le 26 septembre 1983 à Neuilly-sur-Seine.

D’une famille de huit enfants, il porte le prénom d’un de ses frères mort peu avant sa naissance. Après des débuts difficile, difficulté à trouver un emploi stable, sur Toulon ou il épouse Annie Marlan et auront une fille en 1927, ils se sépareront.

Il retourne sur Ajaccio ou il est changeur dans un casino, mais un incendie le détruit en 1929. Il repart à Marseille en compagnie de sa deuxième épouse Faustine Fratani, secrétaire du directeur de feu le casino de la Cité impériale.

Installé à Aix-en-Provence il chante pour ses amis au Terminus ou se trouvent plusieurs étudiants corses. Constantin choisi de devenir Tino en se rappelant la façon dont l’évêque d’Ajaccio avait en le bénissant lors de sa confirmation, détaché les syllabes de son prénom : « Constant-Tino ».

C’est avec son père en 1932, à Marseille qu’il est attiré par une pancarte : « Enregistrez votre voix pour cents sous », un représentant de la maison de disques Parlophone, présent dans la boutique l’invite à Paris pour enregistrer, moyennant 1000 francs qui sera son premier disque. A Marseille le 3 mars 1933 Tino est engagé pour sept jours et quatorze représentations à l’Alcazar et au Théâtre des variétés.

La maison de disques Columbia s’intéresse à lui car ce dernier est dynamique et novateur en particulier dans le domaine de la publicité. Il enregistre la sérénade de Toselli, j’ai rêvé d’une étoile, la ballade du roi d’Ys et le tango de Marilou. Il ne quittera jamais sa maison de disques qui deviendra une filiale de Pathé-Marconi.

Il est le premier chanteur à obtenir un disque d’or en 1949, avec sa chanson : « Petit papa noël » avec 30 voire 35 millions d’exemplaire dont 20 millions pour la France seule. C’est aussi la chanson préférée des Français.

Il débute une carrière dans l’opéra en 1955, mais Tino Rossi désire profiter de sa famille et de la Corse. Il participe à plusieurs galas, comme le 3 juin 1976 aux tuileries devant 6000 personnes entassées, il chante au profit de la campagne écologique de la Ville de Paris, baptisée « Paris 2000 espaces verts ».

Envoyer le commentaire

Champs obligatoire à remplir